Nous voyons cette image très régulièrement autour de nous : un parent tenant les petites mains de son bébé, l’aidant ainsi à marcher.

Avant d’être à mon tour maman et de me pencher sur les diverses questions éducatives liées à la parentalité bienveillante, à celles de Maria Montessori, des neurosciences et des besoins et développement physiologiques de l’enfant, je ne pensais pas que ce geste si courant et à priori anodin dans nos sociétés, n’aidait absolument pas nos bébés.

Bien entendu, il est clair que le parent qui saisit les mains de son tout petit pour le faire marcher ne fait pas ça par malveillance, bien au contraire. Cependant il serait bon que nous nous posions cette question :

« Pourquoi le faisons-nous et quel intention se cache derrière ce geste? »

Je crois que les réponses qui reviennent le plus souvent vont être : « Pour l’aider » ou bien « Pour lui apprendre ».

Très bien mais, pourquoi l’aider, pourquoi vouloir lui apprendre? Lui avez-vous appris à prendre les objets dans ses mains et à les porter à sa bouche? Lui avez-vous appris le 4 pattes? En observant votre tout petit, ne vous êtes vous pas rendu compte que de par sa propre initiative il cherchait les objets les plus haut pour s’appuyer dessus et se hisser par lui même afin de se mettre debout?

Oui, votre enfant a fait toutes ces choses seul, simplement car le bébé humain est programmer pour marcher sur ses 2 pieds, tout comme il est programmé pour enchaîner ses cycles de sommeil plusieurs heures d’affilées comme nous le faisons à l’âge adulte. C’est une acquisition, il finira pas le faire et le faire très bien.

Je crois qu’en tant qu’adulte nous avons peur, peur d’un éventuel retard chez notre enfant, alors nous précipitons un peu les choses, nous les bousculons tout doucement, en espérant susciter un déclic chez lui. Nous voulons qu’il marche le plus vite possible.

Et si, on acceptait juste de prendre notre temps, de laisser notre enfant prendre son temps. Lorsqu’il se sentira suffisamment confiant il essaiera seul de se mettre debout et de marcher. En agissant ainsi on va insuffler à notre petit bout une grande quantité de confiance en lui car, au lieu qu’il le fasse avec l’aide de papa ou maman et qu’il perçoive le message suivant « je ne peux pas faire seul, j’ai besoin de papa et maman pour le faire ». Et bien, en le laissant expérimenter seul et y arriver seul, il va cette fois percevoir le message « je suis fort, j’ai réussi à le faire tout seul ».

Bien évidemment, ce n’est pas parce que vous avez « fait marcher votre bébé » qu’il n’aura aucune confiance en lui. Vous aurez maintes occasions de ré-équilibrer cette confiance et de le laisser faire par lui-même afin qu’il en gagne un maximum. Disons simplement que cette étape, celle de la marche, va être un magnifique démarrage dans la vie si l’enfant y parvient seul.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Maman d'avenir en devenir
Charger d'autres écrits dans Développement

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Devenir Maman : Le grand commencement!

Tout à commencer un lundi, à 4h du matin. Voilà déjà 3 jours que j’attends. 3 jours …